Ma Photo

Piebwa nan bwa

  • Fonmaje  ceiba pentandra  mapou (Ayiti ek Gwadloup)  bwa-djab (Gwiyann)  Fronmaje
    "An piebwa se an peyi epi se tout, ek si nou se mande ki peyi esa, lamenm nou ka pran letjèt nan lannwit san souch tan-ki-pase, eti nou pa'a rive sèkle, anni pou nou se griji anlè se branch lan, janm tankon bra nou se an tilili flang ki pa ka rive djeri". Edouard Glissant, Mahagony

Nan lanmè Karayib la

  • Kalikabou  kyphosus sectatrix  mòpion  lipi  kaka-mel  lipèz oben lipe
    "Yo rive se pechè a rive. Yo pa touve pwason yo touve lanmè move. Yo rive se pechè a rive". Se pechè a, Geno Exilie, E+, 1979.

Ponm-tòtòt nannan-rèch

  • Pawoka  momordica charantia  manje-kouli
    Anni tjwit li pou nannan an kranm-kranm

Chouk nannan-rèch

  • Yanm-blan  dioscorea alata  ek dachin  colocasia esculenta
    Se manyok la eti se chouk nannan-rèch ki ka branbrannize laliwonn/tan-ka-pase matnik la ; dachin ek yanm, ka vini dèyè.

octobre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

yonn-dèyè-lòt

Blog powered by Typepad

« Garcin Malsa, "l'Ecologie ou la passion du vivant" | Accueil | »

20 avril 2008

Commentaires

Catherine

Il y a des surprises parfois, je suis émerveillée, en plus l'hommage de Raphael Confiant est tellement bien écrit. Oui filles et fils de Césaire à jamais.

Soubawou

Il faudrait envoyer ce texte de Raphael Confiant à monsieur Ribbe et madame Verges pour qu'ils comprennent enfin que la poésie d'Aimé Césaire n'est pas juste un chant du paysage martiniquais mais qu'elle est habitée par la soufrance, les millions de nègres (et surtout pas de noirs) génocidés qui tapissent le fond de l'océan Atlantique.

Nèg doubout

La négritude n'a pas empêché l'aliénation culturelle et les complexes d'infériorité. Au jour d'aujourd'hui des milliers d'africains se blanchissent la peau, se défrisent les cheveux (des antillaises aussi), et ne jurent que par la langue française, les antillais (surtout les martiniquais, n'est-ce pas Simao) haïssent la langue créole, la langue caribéenne de Wanakera comme tu dis. Et de nombreux antillais à peaux foncés sont exclus de leur communauté... En vaccances en Martinique, l'année dernière, par deux fois, le caucasien arrivé après moi dans un commerce a été servi avant moi. L'un d'entre eux en est sorti secoué. Alors, la négritude qui a libéré le nègre, je demande à voir.

Marilyn

"Fils de Césaire à jamais" c'est pas un peu excessif tout ça. Vous qui parlez de générations futures, il faut peut-être reconnaître l'apport de la mère ou du père et dépasser tout ça, faire place à autre chose, pour permettre l'épanouissement d'autres poètes, de jeunes talents.

F.T

Ne pas baisser la garde, pas de moratoire pour nos ennemis bien
cachés s ous le couvert de la démocratie,même si-quelque part- la
traversée du siècle de Aimé Césaire, honneur et respect, fut paradoxale.

Pat'

"j’habite un voyage de mille ans

j’habite une guerre de trois cent ans"

Sé an manniè pou Aimé Césaire di nou "an nèg sé an sièk" apré sa misié Simao ké alé matjé pa ni konsians ras adan porézi Sézè a, dapré'y !

Naïde fi Ginen

"Fils de Césaire à jamais" à condition que les fils et les filles puissent faire jouer leur droit d'inventaire.

kanmo Matnik

"La littérature créole ou le devoir d’ethnologie"

Raphael Confiant, Écrivain, Maître de Conférences en Langues et Culture Régionale, UAG Martinique

le 3 décembre 2009

de 15h à 17h

salle de cinéma
*musée du quai Branly
218, rue de l’Université
75007 Paris


Kanmo Matinik


Raphaël Confiant
présentera son livre
"La jarre d'or"
au Café littéraire
de la Bibliothèque Universitaire, campus de Schoelcher,
Mardi 12 octobre 2010 à 18h, universitaire.

Paru au Mercure de France,"la jarre d'or" relate, sur fond magico-religieux, les tribulations d’un apprenti écrivain dans Fort-de-France des années 70.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Matnik peyi anni-flè

  • Flè ponm-liann  Passiflora  laurifolia
    Tout ponm-tòtòt nannan-dou, nannan-si, tout grenn rèch oben mol, se an flè avan vini ponm-tòtòt oben grenn.

Ponm-tòtòt nannan-dou

  • Marakoudja  passiflora edulis  flè  fèy ek ponm
    "Lòstòm suiv wèt mango, prinsitè, papay, tjenèt, penbwa vèt, blé, matrité, avòté, dou, distribiyé atè a, dan ansèl, té ka fè". Térèz Léotin, Tré ladivini, 1999

Liv-aleliwon

  • Lasotje_Eric_Pezo
    Liv ka kouri-lawonn pou kouri-lawonn tou pou fè kabesi nou pofite.

Kaloukera Kouchaalwa

  • DSC03267
    An letjet nan Gwadloup avan plannise, yonn, de, twa foto eti Soraya moun Kaloukera fè kliklaw.

Liv pou kouri-lawonn Karayib la

  • AM4Danmye-Kalennda-Bèlè
    Nou panpannen yonnde liv asou Karayib la eti nou ke vire anlè yo nan tan dèyè, yonn dèyè yonn.

Dlo chaye fondas

  • Photos-0066
    60 foto asou lavalas ki te kouri anlè fondas Matnik nan lannwit 4/5 Me ki pase. Emil Tresfield ka fè nou wè nan de koko zie nouki manniè fondas la flògòdò atè matnik pou kay, lwilwoud ek tè djoubalapte ki rache tout piebwa nan peyi a.

Douvan-seren

  • Douvan-seren makòsò pann
    Emil Tresfield, an manmay Gwo-mòn simen wèy li anlè peyi a, anni lonyen epi an zie konpayel

An letjet nan Wanakera

  • Asociacion_estados_caribe
    De ti foto man te fè fap-fap, toupannan plannisay la te ka woule. Mi bidjoulnes mi ! "An lanmen latanmot pou zibie lotbotsay poze". Soraya moun Wanakera

"Jou lapli towblip"

  • DSC03398[1]
    "Jou lapli atè", dotwa foto dezas ki kouri-lawonn atè Matinik 4/5 Me ki pase. Patrik Maglwa fè an ti bwalta nan dezas tala pou di nou se pou lavi vire pran zoup pis "dlo lavi se lavi".

Simidoy bougann lan

  • Piebwa_bwa
    An driv nan bougann Wanakera otila 382 janjolant degra ka leve. Zeb, piebwa, yann, flè, an walwari degra ka tije isiya la. moun pran yo pou fè dite, chodo pou koubare kalboyri, pou vidjoze, pou vire leve bidjoulnes yo, patiti patalod.

Yonn-dèyè-lòt

Lawonn yol 2008

  • 501
    107 adan foto lawonn-yol 2008 la nan wey manzè Soraya moun Wanakera.

Bèlè 22 Me 2007

  • Bèlè 22 Me 79
    Lekol Bèlè Kalennda Danmie Paris (LBKDP) te leve an lawonn bèlè 22 Me 2007 nan bouk Neuilly-Plaisance. LBKDP BP 123 - 92130 Issy-les-Moulineaux Lbkdp@wanadoo.fr

Brannzeng sosial la

  • C5f
    Brannzeng sosial atè Wanakera depi 5 fevriye jik 4 maws.

Dean, an ourakàn

  • Dean_e
    Piebwa ki towblip anba ourakàn Dean ki pase anlè Matnik.

Yòl

  • Yl_25
    Lawonn yòl atè Wanakera 1997.

Wanakera-Karayib