Politik nan Karayib la
Tjouns degra a

Opinions

Et encore un sondage !

Bwet la

Fonlaye, Matnik : Les sondages d’opinion peuvent servir parfois à montrer les ratés d’une socialisation politique dans un territoire, un pays. Les sondages publiés en Martinique n’indiquent rien, ne montrent aucune évolution, sinon les mêmes incertitudes. Une enquête d’opinion réalisée avec la méthode par panel aurait pu  observer les variations des intentions de vote et, quelque part, désactiver (partiellement) l’effet réflexif des sondages. Autrement, ces sondages sont instrumentalisés par les ultras, néo et alter-conservateurs de Martinique. 

Un nouveau sondage réalisé en Martinique et publié hier, montrerait qu’une petite majorité des martiniquais (48%) s’apprêteraient  (ce n’est qu’une intention de vote) à voter "non" à la "transformation de la Martinique en une  Collectivité d’Outre-Mer régie par l’article 74 de la constitution française et dotée d’une organisation tenant compte de ses intérêts propres au sein de la République".  34% de cet échantillon de 4 000 personnes voterait "oui" à la question du président de la République Française, les indécis représentant  14% des personnes interrogées et 4% de ces personnes ne se prononçait pas. Ces chiffres semblent confirmer les chiffres de Décembre 2009. Même dans les intentions de vote, les martiniquais ne semblent pas évoluer. Lors du sondage de décembre dernier, 49% des martiniquais avait l’intention de voter "non" et 32% "oui", les indécis plafonnaient à 19%.

A première vue, l’effet réflexif des sondages joue, pleinement. Mais sur le terrain, il semble que l’abstention sera beaucoup plus forte, les gens affirmeraient ne rien comprendre à deux articles qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau puisque le congrès de Martinique avait renoncé aux compétences sociales, c’est le régime de plein droit qui s’appliquerait comme à Saint-Barthélemy, Saint-Martin ou Saint-Pierre-et-Miquelon.  Dès lors, c’est la seule possibilité d’avoir des "intérêts propres au sein de la République" qui ferait la différence entre la COM-74 et la CTU-73. Il s’agit alors de faire comprendre à ceux qui ne comprennent rien à ce cancan juridico-politique, puisque même nos braves parlementaires s’y perdent, qu’on ne peut voter, en conscience, contre les "intérêts propres" de son territoire, la possibilité offerte aux représentants politiques locaux de négocier l’application de certaines lois et certains règlements. Evidemment, ils pourront toujours renoncer à ce droit là, les néo et alter-conservateurs y renoncent déjà. Or quelques uns des grands problèmes de société qui concernent l'Europe, et la France en particulier, (problèmes de styles de vie intime, droit de la famille, problèmes liés à la post-modernité, problèmes économiques et sociaux) n'ont pas encore cours en Martinique, alors... Il faut être totalement debiele (politiquement et humainement parlant) ou être un  petrolet, en puissance, pour  conseiller des martiniquais d'aller voter contre les "intérêts propres de la Martinique" fussent-ils encadrés, notamment après un mouvement social qui a duré un mois et quelques jours. Il faut être, mentalement mort, pour céder à de tels conseils. Apre ou ka fè sa'w le, dimanch 10 janvie, ou ka ale lanmes, ponmlen an bwa Loren an, benyen lanmè Sentàn, menm mete twa fey kosol adan bwet la, me ou pa ka ale vote kont Matinik, sinon kisa ou ke di se yich ou a oben tjanmay ka vini.

Simao moun Wanakera, kriye'y Henri Taillefond si'w le.

Commentaires

Cath of Mornes

Les sondages changent l'opinion mais l'opinion change les sondages en retour!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)