bèlè
Tjouns lang la

"Djannte se lavi"

"Djann"

Kous-kouri 

An moun djann lè moun tala pa ni ayen ka fè’y mal, p’an kalboyri nan kabech li oben anlè kò’y. An moun ki trape tout manyet fizik li tankou kabechal li. Djann se pa djenm eti ka anzandjale an kanman. Moun djann toulong djok oben djaka nek djann se pa djok ni djaka.

 

 

Djann leve adan lang awousa a asou bòdaj mapipi-lawviè Nijè a otila djam ne ka ledjanse vayan. Nek fok doye djann epi djenm, nan lang ashanti a eti ki pòte anchay adan lang kreyol se tjanmay dezienm jenerasion afritjen an nan bout 17e koumansman 18e siek la, jĕnn oben adjäñí, ledjanse an flech oben an bagay pwenti. Es djenm tala pa leve nan lang makrey-natifnatal ki te ni islam tankou nobleri (awousa, fulbe, wolof) otila an djinn se an lespri ki pe pran tout fwaz (bet, degra) ek ka mennen moun kon yo le. Nan lang Matnik la, djenm (delè nou ka tounen m la nan n) ledjanse an moun an bet ki toulong pare goumen, vare anlot.

Djannte fondal nan lavi jou-ki-jou pou moun ale vini flouz. Moun pa pe genyen djannte nan boutik ni menm bokante djannte ek sa fè djannte an moun ka flòkò oben ka vidjò. Yo di pou gade’y vidjò fok toulong anchouke nan an peyi ek pa sistraye gangan pou yo se kannidaye flouz nek se yo ki di sa, an jou oben anlot, epi tan ki pase djannte an moun ka degraba ek se pou’y vini flòkò men tala eti ki te djok la.

 

 

Commentaires

Zemi

RV mardi 13 juillet à 19h à l'hôtel l'Impératrice pour admirer
et acheter les bijoux réalisés par Ronald MEVS, plasticien haïtien.


Les bijoux sont faits à partir de bois des maisons démolies par le tremblement de terre, d’argent et de perles de verre venant de différentes parties du monde. Plusieurs artisans et artisanes ont contribué à réaliser ces pièces à partir de dessins soumis par Ronald.

Ce travail est précurseur de la mise sur pied d’un atelier école à Jacmel et est un nouvel apport/approche au domaine de l’artisanat haïtien et plus particulièrement à l’orfèvrie.

Chaque pièce est unique et le matériau limité.

Al.59

Yo ni lajan ga lafèt yo ka fè, yo ni an pyé lajan kasoukré Fòdfwans

M.1848

Le meilleur de Fort-de-France, son festival Culturel. Merçi monsieur Aimé Césaire.

Foyal

Pauvre ce festival

Foyal

Tout est fini déjà !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)